Guy, vrai-faux documentaire réalisé par Alex Lutz

Célèbre pour ses one-man-show ou pour son personnage de secrétaire dans le duo Catherine et Liliane sur Canal+, Alex Lutz passe pour la deuxième fois derrière la caméra, tout en s’offrant le premier rôle. 3 ans après l’échec de son film « Le Talent de mes Amis », à peine 100 000 spectateurs, son deuxième film fera-t-il mieux ?

Synopsis :

Un jeune journaliste, Gauthier, découvre, au décès de sa mère, que son père serait Guy Jamet, chanteur au sommet de sa gloire entre les années 60 et 90. Cet artiste continue de donner des concerts à travers la France et s’apprête à sortir un album de reprises. Gauthier décide alors de le suivre au jour le jour, caméra au poing, prétextant un documentaire.

Le film :

En voyant ce vrai-faux documentaire, on a l’impression d’avoir toujours connu Guy Jamet, car le film retrace les différentes étapes de sa carrière : ses débuts, ses chansons, ses clips, ses amours. Autant de choses qui peuvent nous faire penser à d’autres chanteurs de cette époque.

Alex Lutz, lors de l’avant-première au Pathé de Boulogne-Billancourt le 21 août 2018

Alex Lutz ayant choisi de réaliser son film à la manière d’un documentaire, il n’aurait pas été crédible de rire du début à la fin. Pourtant, les occasions ne manquent pas, notamment grâce à des dialogues percutants, et les scènes comiques alternent avec des moments touchants. Certaines scènes ont été tournées sur la longueur et improvisées, afin de garder une certaine spontanéité que l’on peut voir dans les documentaires, Alex Lutz se contentant de dire à ses acteurs ce qu’il souhaitait comme émotion et quel était le but de la séquence dans l’histoire (par exemple, la scène du dîner d’après-concert : quelques minutes à l’écran, mais plusieurs heures de tournage)

Mais le film ne serait pas aussi réussi sans la performance d’Alex Lutz : 4h30 de maquillage tous les jours et 16 prothèses sur le visage lui ont été nécessaire pour devenir Guy Jamet. Le résultat est bluffant, surtout en gros plan.

Alex Lutz, lors de l’avant-première au Pathé de Boulogne-Billancourt le 21 août 2018

Après avoir clôturé la Semaine de la Critique du dernier Festival de Cannes, il serait étonnant que « Guy » soit absent du palmarès de la prochaine cérémonie des César, pour la bande originale (les chansons sont de potentiels tubes) et surtout pour Alex Lutz, qui mériterait amplement le César du meilleur acteur.

Une réussite du début jusqu’à la fin !

« Guy »

Réalisé par Alex Lutz

Avec Alex Lutz, Tom Dingler, Pascale Arbillot, Nicole Calfan, Dani, Elodie Bouchez

Durée : 1h41

Sortie le 29 août 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s